Aller au contenu

Quelles autres alternatives à la casse ?

Une voiture hors d’usage passe forcément à la casse, car tenter de le réparer risque de coûter plus cher que la valeur de la voiture. En revanche, si la voiture est encore en état de marche, il existe d’autres alternatives à la casse. Ces dernières ne sont pas forcément plus intéressantes que de confier son véhicule à un démolisseur agréé, mais elles restent des options à envisager. Plus de détails à ce sujet.

Vendre à un particulier

Tout propriétaire d’une vieille voiture, mais en état de marche peut tenter de la vendre pour en tirer de l’argent, mais ceci n’est pas une mince affaire. En effet, les gens sont réticents quant aux vieilles voitures et chercher un acquéreur réclame beaucoup de temps. À noter également que pour pouvoir vendre, il faut que la voiture passe un contrôle technique qui est à renouveler tous les six mois  à défaut d’acquéreur. Or, un tel contrôle nécessite une remise en état de la voiture et donc des dépenses considérables du côté du propriétaire. Par la suite, il faut fixer le prix de vente et y intégrer toutes les dépenses engendrées par la réparation. Du coup, le prix flambera et trouver un acheteur sera encore plus difficile.

Vendre à l’export

La vente à l’export constitue également une autre alternative, mais elle est nettement plus contraignante qu’une vente à un particulier. En effet, la négociation peut se faire avec des gens qui habitent à des milliers de kilomètres. Les choses peuvent également se corser si une déclaration de « véhicule endommagé » a été faite par les forces de l’ordre. Pour y remédier, il faut passer par de lourdes formalités auprès de la préfecture pour obtenir une nouvelle fiche d’identification de la voiture. Par ailleurs, la destruction d’une voiture en panne à l’export n’est pas possible. Il faut prévoir des coûts de réparation qui vont venir booster le prix de vente.

Vendre à un centre VHU

La vente à la casse en passant par un professionnel de la démolition agréé est sans aucun doute la meilleure alternative pour se débarrasser d’une voiture hors d’usage. Certes, le montant proposé par les centres VHU est assez bas, mais il permet de monétiser son véhicule tout en respectant la législation en vigueur. En plus de la somme touchée auprès du centre de démolition, le propriétaire peut également effectuer la démarche permettant d’obtenir la prime à la casse. Ainsi, il peut financer une partie de l’achat d’un nouveau véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *